« Maman minimaliste » de Mino Racotozandriny

Chers parents,

Je viens d’achever la lecture du livre « Maman minimaliste » de Mino Racotozandriny et c’est avec joie que je vous partage ce que j’en retiens.

Vous l’avez sûrement constaté et peut-être vécu : la vie moderne ressemble de plus en plus à une spirale d’obligations chronométrées, de recherche de performance, d’accumulation de vêtements, de possessions en tous genre, d’emplois du temps surchargés, etc… Tout ceci peut mener à l’asphyxie. Alors comment retrouver la simplicité et se libérer du superflu?

C’est précisément ce qu’explore Mino Rakotozandriny, à travers son livre inspirant :  « Maman Minimaliste ».

✨Qui est Mino Rakotozandriny?

Mino Rakotozandriny, maman de 3 enfants, est coach certifiée, conférencière, auteure, et créatrice du blog « Maman minimaliste« . Celle-ci s’est plongée dans la littérature à la recherche de solutions pour apaiser son quotidien de maman jonglant entre travail, responsabilités familiales, et charge mentale. C’est ainsi qu’elle a découvert les bienfaits du minimalisme et de la simplicité. C’est ce qu’elle nous partage dans son livre.

Alors, que retenir du livre?

✨La vie de famille aujourd’hui selon le livre « Maman minimaliste » de Mino Racotozandriny

Dans l’effervescence de nos vies modernes, la famille se retrouve souvent prise dans une course effrénée. Chacun est pris dans une quête frénétique pour posséder toujours plus. Nous sommes constamment sollicités par les publicités nous promettant que le bonheur se trouve dans l’acquisition incessante de biens matériels. Cette course aux possessions peut devenir une source de stress et de pression constante.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  "Etre parent en pleine conscience" de Myla et Jon Kabat-Zinn

En parallèle, le temps s’écoule rapidement et nos journées sont minutieusement planifiées. Entre l’école, les activités extra-scolaires, le travail, et les tâches ménagères, chaque minute est comptée. Cette course contre la montre pour jongler entre toutes ces responsabilités peut rapidement épuiser parents et enfants. On se demande parfois si cette cadence infernale nous laisse réellement le temps de profiter des moments précieux en famille.

woman covering face using wall clock
Photo by RODOLFO BARRETO

Ajoutez à cela la pression de la performance, souvent exacerbée par les comparaisons constantes sur les réseaux sociaux. Être le parent parfait devient une attente implicite, parfois écrasante. Il y a un sentiment de devoir répondre à une multitude d’attentes, tant de la part de la société que de nous-mêmes.

C’est dans ce tourbillon que le minimalisme offre une bouffée d’air frais. Il propose un changement de perspective, nous invitant à repenser nos priorités et à redécouvrir l’essence même de ce qui compte pour nous en tant que famille. Ce premier chapitre pose les fondements de cette réflexion et nous prépare à plonger plus profondément dans cette philosophie de vie transformante.

✨Le minimalisme et ses bienfaits sur la famille

Plongeons dans le cœur de cette transformation : le minimalisme. Le livre « Maman minimaliste » de Mino Rakotozandriny nous invite à repenser notre rapport aux objets et à l’environnement qui nous entoure. Mais qu’est-ce que le minimalisme, au juste ?

Le minimalisme, c’est cette philosophie qui prône la simplicité volontaire. C’est un art de vivre qui consiste à se concentrer sur l’essentiel, à se débarrasser du superflu pour ne garder que ce qui a une réelle valeur, que ce soit sur le plan matériel ou émotionnel.

Dans le tourbillon de la vie quotidienne, le minimalisme agit comme une bouffée d’air frais. Il nous invite à reconsidérer nos priorités, à faire le tri entre l’urgent et l’important.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment surmonter le stress de la rentrée scolaire?

Concrètement, cela se traduit par une maison qui respire, débarrassée de l’inutile, et où chaque objet trouve sa juste place. Mais les bienfaits du minimalisme vont bien au-delà d’une simple organisation spatiale.

En effet, une vie minimaliste, c’est moins de stress pour toute la famille. Plus besoin de se perdre dans la recherche de ses affaires, plus de temps perdu à entretenir un trop-plein d’objets. Les espaces se libèrent, les esprits s’allègent.

Mino nous montre comment cette approche a modifié en profondeur son quotidien. Ses enfants découvrent l’autonomie et le bonheur de vivre simplement. La famille apprend à valoriser les moments partagés plutôt que les biens matériels.

Ainsi, ce deuxième chapitre nous offre les clés pour comprendre comment le minimalisme peut véritablement transformer notre vie quotidienne et celle de notre famille. Il nous incite à repenser nos priorités et à découvrir une nouvelle forme de plénitude, basée sur l’essentiel et la simplicité.

minimalist photography of open door
Photo by Phil – minimalisme

 ✨Le minimalisme appliqué à la vie de famille

Dans ce chapitre, nous plongeons au cœur de l’action. Il s’agit de déterminer l’essentiel en famille. Cela commence par une réflexion commune sur ce qui apporte vraiment du bonheur et de la valeur à notre vie quotidienne.

Chaque membre de la famille a son propre espace personnel, un lieu où l’harmonie et la tranquillité priment. Puis, nous nous attaquons aux espaces communs, ces lieux de partage et de rassemblement, pour les alléger du superflu.

Selon le livre « Maman minimaliste » de Mino Rakotozandriny, le minimalisme va plus loin. Il nous enseigne à repérer les objets invisibles, ceux qui passent souvent inaperçus mais qui peuvent alourdir l’atmosphère de notre maison. Enfin, il nous invite à explorer le domaine de l’immatériel, où la valeur ne se mesure pas en biens matériels, mais en souvenirs, en émotions, et en temps partagé.

Beige and Black Chair in Front of White Desk
Photo by Pixabay

✨La vie au quotidien d’une famille minimaliste

Dans ce chapitre, nous plongeons dans la réalité quotidienne d’une famille minimaliste. Comment limiter le flux constant d’objets entrant dans notre vie? C’est une question cruciale pour maintenir l’harmonie créée. Certaines règles sont établies pour interdire l’entrée de certains objets qui n’apportent que peu de valeur à notre quotidien.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment bien vivre sa parentalité quand on est hypersensible

Par ailleurs, dans le minimalisme, la qualité prime sur la quantité. Choisir des objets qui durent et qui apportent une réelle satisfaction devient la norme. Chaque objet, chaque engagement, chaque activité doit être évalué en fonction de sa contribution à notre bien-être.

Enfin, nous découvrons comment maintenir ce mode de vie minimaliste dans la durée, en gardant en tête que l’équilibre et la constance sont les piliers de cette transformation.

Red Armchair on Brown Surface
Photo by Waldemar Nowak – minimalisme

✨Mon expérience personnelle du minimalisme

Les principes du minimalisme, tels que décrits dans le livre « Maman minimaliste » de Mino Racotozandriny, ont trouvé écho en moi et dans ma propre vie familiale. En effet, adopter et transmettre les fondements du minimalisme à mes enfants est un processus progressif qui va bien au-delà du simple désencombrement matériel. C’est libérateur. 

Pour ma part, actuellement en congé parental, je saisis cette opportunité pour tenter de revenir à l’essentiel, de ralentir le rythme effréné lié aux exigences du quotidien, et de m’immerger dans la douceur des moments simples.

coffee, cup, macbook
Photo by Pexels

✨Conclusion

À travers son livre « Maman Minimaliste », Mino nous ouvre les portes d’un mode de vie empreint de simplicité et de bien-être. Sa propre expérience, celle d’une maman jonglant entre une carrière exigeante et une vie de famille intense, peut résonner en chacun de nous.

En suivant les étapes du minimalisme, Mino nous démontre qu’il est possible de transformer notre quotidien. Se recentrer sur l’essentiel, alléger nos espaces et nos agendas, nous aide à libérer un espace précieux pour la qualité des relations et la réalisation de nos projets personnels.

En outre, adopter le minimalisme, nous permet de montrer à nos enfants qu’il est possible de vivre une vie épanouissante sans être submergé par la surabondance.

Rappelez – vous :  chaque famille est unique. C’est en adaptant les principes du minimalisme à votre propre réalité que vous trouverez votre propre équilibre. En attendant, prenez soin de vous et de vos loulous 🌸

 

 

Si vous avez aimé l'article, sentez-vous libre de le partager :-)

Commentaires

  1. Merci pour cet article, je suis en phase avec ce livre, la simplicité et le minimalisme étant une philosophie que j’essaie d’appliquer dans mon quotidien

    1. JeanneOO says:

      Merci pour ton partage d’expérience

  2. Merci cela me donne très envie de l’acheter en tant que maman et pour le conseiller à mes clientes. Je ne le connaissais pas.

    1. JeanneOO says:

      Ravie de vous avoir fait découvrir ce livre.

  3. Patricia says:

    Absolument ! Le minimalisme décrit dans « Maman Minimaliste » offre une approche inspirante de la vie familiale, en mettant l’accent sur l’essentiel, la qualité, et l’harmonie. Comme tu rappelles si bien « chaque famille est unique ».

    1. JeanneOO says:

      Oui, exactement! Chaque famille peut adapter l’approche du minimalisme en tenant compte de sa propre authenticité

  4. nathalie says:

    Merci beaucoup pour ce partage, je ne connaissais ce livre, et tu m’as donné envie d’en savoir un peu plus ;).
    Je suis dans le secteur du bien-etre au naturel et je te rejoins complètement : nos vies vont tellement à 1000 à l’heure que c’est à se demander à quel moment on arrive à RESPIRER ! A bientôt !

    1. JeanneOO says:

      Je suis ravie que le résumé t’ait donné envie d’en savoir plus sur le livre « Maman minimaliste ». 🙂 Merci pour ton avis sur ce sujet. A bientôt!

  5. Pour moi la vraie difficulté c’est effectivement de limiter le flux constant d’objets entrant chez moi… en particulier ce que mon fils rapporte de partout ! Le truc c’est que ces objets (résultats d’activités faîtes au centre de loisirs par ex) ont une dimension affective forte surtout si c’est lui qui les as faîtes. C’est pareil avec les dessins qu’il nous fait tout le temps pour nous : ça lui brise le coeur de devoir s’en séparer… Et moi je ne supporte pas de le voir dans cet état.
    Merci pour la découverte de ce livre, je vais voir ce qu’il peut proposer pour gérer cela dans le détail !
    En tous cas je te rejoins à 100 000 % sur l’importance de RA-LEN-TIR et d’arrêter de croire que la solutions à nos problèmes réside dans le PLUS : plus d’objets pour nous aider à aller vite, plus de choses à faire dans un mininum de temps, plus de cadeaux à offrir…
    Car à vouloir PLUS de matériel, on a finalement MOINS de temps de bonheur, moins de vécu en famille qui réchauffe le coeur

    1. JeanneOO says:

      Je comprends totalement la dimension affective qu’ont les dessins et objets faits par ton loulou. Je comprends aussi que ca vous peine tous les deux de devoir vous en séparer. Je suis aussi passée par là, quand mes ainés étaient plus petits. La solution que j’ai trouvé a été dans un premier temps, de créer une boite à dessins, et une autre boite à objets spéciaux (avec de simples boites à chaussures décorées ensemble), dans lesquels nous mettions ces souvenirs. Dans un 2e temps, à la fin de l’année scolaire, nous prenions tous ces petits trésors en photos avant de nous en séparer. Ainsi, ces précieux souvenirs continuaient de vivre dans notre histoire, même s’ils n’étaient plus physiquement présents. Ca a permis de libérer de l’espace tout en préservant l’émotion et l’importance de ces moments créatifs.
      Oui, ra-len-tir et résister à la pression de toujours vouloir plus est important. Parfois, la simplicité et la qualité des moments partagés en famille sont bien plus enrichissantes que l’accumulation de biens matériels. Merci d’avoir partagé tes réflexions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *