Maternité et hypersensibilité : prioriser son bien-être

Devenir mère est une merveilleuse aventure. Remplie de découvertes, d’expériences inattendues, et d’apprentissage sur soi-même et sur la vie en général. Pour les femmes hypersensibles, cette transition vers la maternité peut être particulièrement intense. Alors comment tirer parti des qualités inhérentes à l’hypersensibilité pour vous préparer sereinement à la maternité? Comment prioriser votre bien-être? C’est ce que nous allons aborder dans cet article.

Comprendre et accepter son hypersensibilité

C’est quoi être hypersensible?

Les personnes hypersensibles ont une réactivité émotionnelle intense et une capacité accrue à percevoir les nuances et les subtilités de leur environnement. Selon la psychologue Elaine Aron, environ 15 à 30 % de la population serait hypersensible.

Selon elle, l’hypersensibilité est définie par quatre principales caractéristiques, résumées par l’acronyme D.O.E.S. Voyons cela en détail.

D : Depth of processing (traitement des informations en profondeur)

Les personnes hypersensibles traitent les informations de manière plus approfondie. Elles réfléchissent longuement à tout ce qu’elles vivent et ressentent. Par exemple, une conversation banale peut les amener à se poser de nombreuses questions et à réfléchir sur différents aspects de cette interaction.

O : Overstimulation (Surstimulation)

Elles sont particulièrement sensibles aux environnements riches en stimuli : bruit,  lumière, foule, etc. Par exemple, être dans un centre commercial bondé peut devenir fatiguant et stressant pour une personne hypersensible.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment surmonter l'épuisement parental?

E : Emotional Reactivity and High Empathy

Forte réactivité émotionnelle et grande capacité d’empathie. Les personnes hypersensibles ressentent les émotions plus intensément que la plupart des gens et peuvent facilement se mettre à la place des autres. Par exemple, elles peuvent se sentir profondément affectées par les émotions d’un ami triste, au point de ressentir elles-mêmes cette tristesse.

S : Sensibility to subtle stimuli

Sensibilté intense aux stimuli subtils. Les personnes hypersensibles sont très sensibles aux stimuli subtils. Elles remarquent des détails que d’autres pourraient ignorer, comme un léger changement de ton dans une conversation ou une petite variation de lumière dans une pièce.

selective focus photography of white clustered flowers on left human hand
Sensibilité aux stimuli subtils

Les défis que l’hypersensibilité peut poser pendant votre maternité

Stress

Les pleurs du bébé, les nuits interrompues, et les multiples exig1ences du quotidien peuvent être écrasants pour une mère hypersensible. Cette sensibilité accrue aux stimuli peut conduire à une surcharge sensorielle, et, de ce fait, exacerber le stress et l’épuisement.

Fatigue émotionnelle

Les mères hypersensibles ont souvent une grande capacité à ressentir et à répondre aux besoins de leur bébé. Cependant, cette empathie peut parfois entraîner une fatigue émotionnelle, surtout si la mère n’est pas en mesure de trouver des moments pour se reposer et se ressourcer.

Perfectionnisme et auto-critique

Les femmes hypersensibles ont tendance à avoir des attentes élevées envers elles-mêmes, ce qui peut se manifester par une quête de perfectionnisme et une auto-critique fréquente. Vouloir être une « mère parfaite », augmente le stress et l’anxiété.

Bien-être maternel : faire de votre hypersensibilité une force

L’hypersensibilité est en réalité une force dans le contexte de la maternité. Si vous en doutez, lisez ce qui suit.

Écoute intuitive des besoins de votre enfant

Votre capacité à capter subtilement les émotions des autres est bénéfique pour vos enfants. En effet, cela vous permet de répondre de manière rapide et adaptée à leurs besoins.

High angle of crop unrecognizable African American woman holding hand of newborn baby baby sleeping on soft bed in daylight
Réponse adaptée aux besoin de son enfant

Votre attention aux détails

Votre sensibilité aux détails est un atout. Cette qualité est, en effet, essentielle pour remarquer les petites modifications dans le comportement ou la santé de vos enfants, permettant une intervention précoce si nécessaire.

Empathie et connexion émotionnelle

L’empathie vous permet de nouer une connexion émotionnelle profonde avec vos loulous. Cette proximité favorise un sentiment de sécurité et de confiance mutuelle, ce qui est bénéfique pour le développement émotionnel de votre enfant.

Adaptabilité émotionnelle

Votre sensibilité vous rend plus réceptive aux besoins changeants de votre bébé, vous permettant de vous adapter rapidement et efficacement aux différentes situations qui se présentent.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  3 astuces pour aider vos enfants à développer leur résilience
grayscale photo of woman in t-shirt carrying baby
La force tranquille d’une mère hypersensible

Vous voyez, être une mère hypersensible offre une multitude d’avantages qui peuvent enrichir votre expérience de la maternité et renforcer le lien spécial que vous partagez avec votre enfant. Voyons à présent, 7 stratégies qui vous aideront à prioriser votre bien-être en tant que future ou jeune maman hypersensible.

Maternité et hypersensibilité : 7 stratégies pour prioriser votre bien-être

Vous créer un réseau de soutien

Se préparer à la maternité est une tâche monumentale, et pour les femmes hypersensibles, un solide réseau de soutien peut faire toute la différence. En effet, celui-ci vous offrira un espace sûr pour exprimer vos émotions, demander de l’aide et recevoir des conseils en cas de besoin. Comment vous constituer ce réseau?

En dressant simplement une liste des personnes vers lesquelles vous pourriez vous tourner en cas de besoin. Il peut s’agir de membres de la famille, d’amis proches, d’associations, ou de professionnels tels que des thérapeutes.  C’est ce que j’ai fait, pour ma dernière grossesse. Ma mère, qui a toujours été un pilier, est en tête de liste. J’y ai également inclus mes soeurs, mes amies très proches qui sont toujours à l’écoute, et je garde le numéro de la PMI (Protection Maternelle et Infantile), auprès de qui je peux me confier aussi en cas de difficultés liées à mon quotidien de maman. D’autres ressources existent : associations, groupes de soutien, forums, lignes téléphoniques gratuites d’écoute pour parents, etc. Vous les trouverez dans la boîte à outils 🧰 « SOS MAMA ZEN » : un annuaire dédié au bien-être parental, que vous soyez future, jeune maman ou maman expérimentée.

Établir des limites et oser dire non

Pour les mères hypersensibles, établir des limites claires pour protéger leur bien-être émotionnel et physique est essentiel. Oser dire non sans culpabiliser peut être salvateur, compte tenu de tous les chamboulements qui s’opèrent durant cette période.

Pour ma part, à la naissance de mon premier enfant, j’ai réalisé que les visites fréquentes de famille et d’amis étaient particulièrement épuisantes. Pour mes grossesses suivantes, j’ai donc décidé de mettre en place des limites claires, en programmant des visites espacées et en m’assurant de prendre du temps pour moi après chaque visite. Cela m’a permis de mieux gérer mes niveaux d’energie et de profiter davantage des moments passés avec mon bébé.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Bonnes résolutions: l'astuce insolite pour les tenir

Créer un environnement apaisant

Pour une femme hypersensible, l’environnement physique joue un rôle important dans le bien-être émotionnel. Créer un espace de vie apaisant peut grandement aider à réduire le stress et l’anxiété.

Pour cela, pourquoi ne pas adopter une décoration minimaliste?  Des couleurs douces et apaisantes peuvent également aider à calmer le mental. N’hésitez pas à ajouter des plantes d’intérieur et à utiliser des matériaux naturels (bois, coton) pour apporter une sensation de tranquillité.

a living room filled with furniture and a large window
Décoration minimaliste invitant au repos et à la détente

Profiter des siestes du bébé

Lorsque votre bébé dort, profitez-en pour vous détendre, méditer, lire, pratiquer une activité relaxante ou dormir vous aussi.

Utiliser un porte-bébé ou une écharpe de portage

Le porte-bébé ou l’écharpe de portage vous permettra de garder votre bébé près de vous tout en ayant les mains libres. Vous pourriez en profiter pour faire des activités qui vous nourrissent et vous détendent. Cette méthode m’a permis de créer ce blog avec mon bébé à besoins intenses en permanence avec moi.

Utiliser des écouteurs à réduction de bruit

Vous pouvez porter des écouteurs à réduction de bruit pour écouter de la musique apaisante ou des sons de la nature pendant que votre enfant joue près de vous.

Demander de l’aide

« Il faut tout un village pour elever un enfant », dit le dicton africain. Je suis totalement d’accord cette vision de la parentalité. Alors, mesdames,  ne restez pas seules. Sollicitez le soutien de votre conjoint, de votre famille ou de vos amis. Si votre hypersensibilité nécessite que vous ayez des petits moments de solitude pour pouvoir vous ressourcer, l’aide de votre entourage sera salvateur.

Family Preparing Food in the Kitchen
Accepter l’aide des autres : stratégie pour prioriser son bien-être pour les mères hypersensibles

Au fait, cet article a été écrit dans le cadre de l’événement interblogueurs du blog optimismecool.com sur le thème “Comment prioriser son bien-être?”. Optimisme Cool est un blog qui accompagne les parents d’enfants atypiques pour une parentalité optimiste et cool. J’ai particulièrement apprécié ces deux articles : celui sur les 50 façons de prendre soin de soi, et celui qui explique comment aider ton enfant hypersensible .

Pour conclure

En somme, en comprenant et en acceptant votre hypersensibilité, vous pouvez tirer parti de vos qualités uniques pour créer un lien profond avec votre enfant et cultiver un environnement familial empreint de douceur et de bienveillance. Votre capacité à capter subtilement les émotions, votre attention aux détails, votre empathie naturelle et votre adaptabilité émotionnelle sont autant d’atouts qui peuvent enrichir votre expérience de la maternité.

En intégrant des stratégies simples dans votre quotidien, comme vous entourer d’un réseau de soutien, établir des limites claires, créer un environnement apaisant, et profiter des moments de repos lorsque votre bébé dort, vous pouvez prendre soin de vous-même tout en prenant soin de votre enfant.

Si vous avez aimé l'article, sentez-vous libre de le partager :-)

Commentaires

  1. Flore says:

    Merci pour cet article sur la maternité et l’hypersensibilité!! Ca m’a fait du bien de le lire aujourd’hui. Je suis hypersensible et à 36 ans je n’ai pour le moment pas d’enfant. J’aime les enfants mais j’ai vraiment besoin d’avoir mon espace de ressourcement quotidien. J’ai récemment passé 2 semaines dans une famille avec 3 enfants en bas âge et cela a été un vrai challenge!! En tous cas c’est beau de voir les atouts de l’hypersensibilité listés ici. Merci

    1. JeanneOO says:

      Oh oui, c’est un sacré challenge de vivre avec des enfants en bas âge quand on est hypersensible. Comme je te comprends! Merci pour ton témoignage et ravie si cet article a pu t’apporter du positif.

  2. Merci beaucoup pour cet article complet, avec des stratégies concrètes. Je ne suis pas hypersensible mais ma fille l’est. Et j’apprends à naviguer au quotidien avec cette spécificité. Que l’on soit hypersensible ou non, je te rejoins avec l’importance de se créer un réseau de soutien et de définir clairement ses limites, pour ne pas être submergée. Merci pour ta précieuse contribution pour cet événement inter-blogueurs.

    1. JeanneOO says:

      Avec plaisir Elise. Merci pour d’avoir lancé cette thématique du « bien-être  » dans le cadre de l’événement inter-blogueurs, et pour ton partage d’expérience.

  3. Dominique says:

    J’ai plaisir à lire que l’hypersensibilité peut être une force dans la vie que l’on soit maman ou non.
    Bravo pour ton article ! C’est un beau message

    1. JeanneOO says:

      Merci pour ton retour Dominique!

  4. Jackie says:

    J’ai dans mon entourage une HPI. Dans ton article, je reconnais la personnalité que tu décris. L’hypersensibilité n’est pas facile à gérer. Je pense que cette capacité à vivre des émotions aussi intenses est parfois « surhumaine ». Merci pour tes conseils.

    1. JeanneOO says:

      Merci, Jackie, pour ton commentaire et ton partage d’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *