Comment bien vivre sa parentalité quand on est hypersensible

Cher parent 🌸,

Comment bien vivre sa parentalité quand on est hypersensible? Il y a quelques années, dans un de ces cinémas rétro qui sentent bon le pop-corn chaud et l’aventure, j’ai vécu un de ces moments qui illustrent parfaitement le tourbillon émotionnel d’une maman hypersensible. Nous étions là, ma fille et moi, sur le point de plonger dans un dessin animé joyeux qui promettait une escapade sympathique. La lumière tamisée, les sourires d’enfants en toile de fond, tout était prêt pour une soirée mémorable.

Hélas, alors que nous faisions la queue pour acheter nos billets, le bruit m’a heurté de plein fouet. Chacun des murmures semblait amplifié, résonnant dans mes oreilles avec une intensité presque douloureuse. Armée de ma détermination maternelle, j’ai pris une profonde inspiration et j’ai souri, ne voulant pas gâcher la soirée.

Le film déroulait son intrigue et tout allait bien, jusqu’à ce moment poignant où la grand-mère du personnage principal, mourante, retrouve sa vigueur en entendant une mélodie chère à son cœur. Les larmes ont commencé à couler, incontrôlables, une cascade d’émotions déferlant à la vue de cette scène touchante.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  12 astuces pour faciliter le quotidien de votre enfant hyperactif

Voilà un aperçu du quotidien d’une maman hypersensible. Les émotions affluent, parfois en vagues, parfois en torrents, mais elles sont toujours là, prêtes à nous submerger.

C’est pour cette raison que j’ai décidé d’aborder le sujet : comment bien vivre sa parentalité quand on est hypersensible? Cet article participe à l’évènement interblogueurs “Comment bien vivre sa parentalité » organisé par Aurélie Fresel du blog « Le Temps Des Séquoias ». D’ailleurs, je vous recommande son article sur l’épuisement parental qui pourrait bien vous intéresser !

 

 

I. Trucs et Astuces pour Bien Vivre sa Parentalité en tant qu’Hypersensible 

La vie d’un parent hypersensible est une symphonie d’émotions et de sensations. Apprendre à composer avec cette sensibilité intense est la clé pour élever nos enfants avec bienveillance et sérénité.

1. Prendre soin de soi

Prendre soin de votre bien-être mental et émotionnel n’est pas un acte égoïste. Au contraire, c’est reconnaître que votre sensibilité est une ressource précieuse qui mérite d’être préservée. Donc, n’hésitez pas à intégrer des rituels de self-care dans votre routine parentale : quelques minutes de méditation le matin, un moment de lecture calme le soir ou encore une promenade dans la nature.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment surmonter l'épuisement parental?
woman forming heart with her both hands
Photo by Jackson David

2. Établir des limites 

Dire « non » peut être un acte de bienveillance envers soi-même. Comme tout parent, votre énergie a des limites. Apprendre à dire « non » sans culpabilité, que ce soit à une invitation en soirée ou à une demande supplémentaire à la maison, est un acte d’amour envers vous-même et envers votre famille.

 

close-up photography of person lifting hands
Photo by Nadine Shaaba

 

II. Se préparer ou s’adapter à la parentalité : quelle approche adopter quand on est hypersensible ?

La parentalité hypersensible demande à la fois une dose d’anticipation et un soupçon de flexibilité.

1. Comprendre ses besoins en tant qu’hypersensible

Si vous êtes hypersensible et que vous souhaitez vous préparer à être parent, il est essentiel de plonger profondément en vous-même et de comprendre les spécificités liées à votre hypersensibilité. Chaque parent hypersensible a ses déclencheurs d’émotions intenses et ses zones d’inconfort. Prenez le temps de les identifier. Est-ce le bruit, les conflits émotionnels ou les grands rassemblements ? Une fois que vous avez épinglé ces points sensibles, vous pouvez anticiper et préparer votre environnement en conséquence.

Par exemple, si les environnements bruyants vous mettent mal à l’aise, planifiez des moments de calme après une sortie animée. Créez des espaces apaisants à la maison où vous pouvez vous retirer si nécessaire. Cette préparation proactive vous permettra de prévenir les surcharges émotionnelles et de naviguer avec plus de douceur dans les hauts et les bas de la vie parentale.

 

Top view of happy young multiethnic family with adorable newborn baby lying and sleeping on comfortable bed in sunny morning
Photo by William Fortunato

2. L’Art de l’adaptabilité 

Être capable de naviguer avec aisance dans les défis parentaux demande une dose de créativité et d’adaptabilité. Plutôt que de voir chaque imprévu comme un obstacle, voyez – le comme une opportunité de trouver des solutions nouvelles et adaptées à votre sensibilité.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Burn out parental : comment remonter la pente?

Par exemple, si votre enfant exprime soudainement un intérêt passionné pour un nouveau hobby, soyez ouvert(e) à l’idée de vous y plonger ensemble. Trouvez des moyens créatifs de répondre à ce nouvel enthousiasme tout en respectant vos propres limites.

 

III. Bien vivre les changements aux différents âges des enfants

A mesure que nos enfants grandissent, nous évoluons avec eux. Comprendre leurs besoins spécifiques à chaque âge est essentiel pour cultiver une connexion profonde et équilibrée, et ainsi bien vivre sa parentalité.

1. La petite enfance

Les tout-petits sont des petites éponges émotionnelles. En tant que parent hypersensible, gérer leur intensité émotionnelle peut parfois être un difficile. La clé réside dans la présence . Prenez le temps de vous immerger dans leur univers, de comprendre leurs émotions.

Vous pouvez aussi créer un environnement adapté à leur sensibilité. Des espaces calmes pour se retirer, des jouets et des activités qui favorisent la créativité et l’expression émotionnelle, tout cela contribue à établir un havre de paix où votre tout-petit peut s’épanouir en toute confiance.

 

smiling toddler holding red balloon
Photo by Alyssa Stevenson

2. L’Enfance et l’Adolescence

À mesure que nos enfants grandissent, leurs défis émotionnels et sociaux évoluent avec eux. Être présent, les écouter activement et les accompagner dans leurs joies et leurs peines devient d’autant plus essentiel.

Encouragez – les à s’exprimer, à partager leurs sentiments, même les plus complexes. Soyez un guide bienveillant dans l’exploration de leurs émotions et de leurs relations sociales. Offrez – leur un espace où ils se sentent entendus et respectés, un espace où leur sensibilité est célébrée.

 

a person holding a cell phone
Photo by Boxed Water Is Better

 

omamazen

 

En conclusion, pour bien vivre sa parentalité en tant qu’hypersensible, n’oubliez pas que cette sensibilité est une force. Vous avez en vous des ressources insoupçonnées pour relever les défis de la parentalité. En attendant, prenez soin de vous et de vos loulous. 🌸

Si vous avez aimé l'article, sentez-vous libre de le partager :-)

Commentaires

  1. Merci pour ton article. Prendre soin de soi et fixer les limites, sont pour moi, à la base du bonheur!!! 😉

    1. JeanneOO says:

      Totalement d’accord avec toi. Ce sont des piliers essentiels au bien-être et au bonheur 😊. Merci pour le retour.

  2. Olivia says:

    Super cet article ! Je ne suis pas encore maman, mais je souhaite le devenir. Et, en tant qu’hypersensible le moment du « devenir mère » est aussi un drôle de cap ! Peut-être un prochain sujet sur lequel se pencher ? 😉

    1. JeanneOO says:

      Merci pour votre commentaire! Vous soulevez un point intéressant : le passage à la maternité peut être une expérience à la fois merveilleuse et exigeante, surtout pour les personnes hypersensibles. Je prends note de votre suggestion et je serais ravie d’explorer ce sujet dans un prochain article. Je vous souhaite le meilleur dans votre futur voyage vers la maternité 😊

  3. Dominique says:

    Merci pour cet article ! J’aime beaucoup d’idée de faire de sa sensibilité ou de son hypersensibilité une force !

    1. JeanneOO says:

      Avec plaisir! Oui, l’hypersensibilité est, à mon sens, une qualité qui peut apporter de la profondeur à notre vie quotidienne. Merci pour votre commentaire!

  4. Marion says:

    Merci pour cet article que je trouve touchant, tant il résonne à l’intérieur de moi. C’est vrai que gérer sa propre sensibilité est déjà complexe au quotidien, mais alors lorsqu’on devient parent… c’est encore une toute autre histoire ! 🙃​😅​

    1. JeanneOO says:

      Exactement! Merci pour votre commentaire, et touchée que l’article ait trouvé un écho en vous. Je vous souhaite le meilleur dans votre parcours en tant que parent hypersensible! 😊

  5. Mélanie says:

    Merci pour ces rappels et toutes ces pistes ! La parentalité est un tel bouleversement qu’on s’oublie souvent ! Il faut apprendre à s’écouter et prendre du temps pour soi !

    1. JeanneOO says:

      Ravie que les conseils vous aient été utiles. Vous avez raison, la parentalité est une aventure intense qui peut parfois nous faire mettre nos propres besoins en second plan. S’écouter et prendre du temps pour soi permet d’être au meilleur de soi-même en tant que parent! Merci pour votre commentaire.

  6. Patricia says:

    Intéressant de comprendre cette hypersensibilité chez certains parents. Prendre soin de soi eest notre carburant.

    1. JeanneOO says:

      Oui, prendre soin de soi pour encore mieux prendre soin de nos loulous. Merci pour le retour.

  7. Marlène says:

    Je pense avoir des cotés hypersensibles sans pour autant avoir jamais pris le temps d’identifier « mes déclencheurs ». J’ai l’impression que pour moi, c’est les conflits émotionnels (avec moi et les autres) qui me posent le plus soucis. Que me conseillerais-tu de faire quand je me sens submergée ?

    1. JeanneOO says:

      Merci d’avoir partagé ton questionnement. Quand tu te sens submergée face à des conflits émotionnels, je te conseille de tester ces astuces, en fonction de ce qui te correspond le plus :
      🌸 Retire – toi dans un endroit calme où tu peux respirer profondément et te recentrer : la respiration profonde apaise le système nerveux
      🌸 Prends un instant pour identifier ce que tu ressens et nommer tes émotions. Ca pourra t’aider à les comprendre et à mieux les gérer.
      🌸 Exprime tes besoins calmement. La communication ouverte est une solution pour résoudre les conflits.
      🌸 Parle à un ami, un membre de ta famille ou un professionnel. Tu t’offres ainsi un espace pour exprimer tes émotions et recevoir du soutien.
      🌸 Si une situation te submerge, n’hésite pas à fixer des limites pour te protéger
      J’espère que ces astuces te seront utiles 😊

  8. Marine says:

    Hypersensible et maman, je confirme que ça nous submerge parfois un peu trop… C’est à la fois une force et une faiblesse, en tous les cas, il faut vivre avec, et vivre le mieux possible avec, donc bien se connaitre et aménager des moments calmes par exemple, car les enfants sont quand même assez énergivores ! 🙂

    1. JeanneOO says:

      Merci d’avoir partagé vos réflexions. Oui, le quotidien d’une maman hypersensible peut être intense et riche en émotions. Bien se connaitre et s’octroyer des moments calmes quand on le peut est vraiment salutaire, compte tenu de l’énergie nécessaire pour prendre soin de nos loulous! 🙂

  9. Virginie says:

    Je pense être une hypersensible qui s’est un peu fermée durant l’enfance pour me protéger. Ma parentalité je la vis beaucoup mieux depuis que j’ai appris à ressentir mes émotions, les accepter, les laisser s’exprimer pour ensuite agir. Avant, je prenais tout dans sens inverse et c’était très difficile pour moi mais aussi pour mes enfants je pense. Merci pour tous ces précieux conseils.

    1. JeanneOO says:

      Merci pour votre partage d’expérience. C’est très inspirant de voir comment vous avez trouvé votre chemin vers une parentalité sereine en acceptant votre sensibilité et en permettant à vos émotions de s’exprimer. 🌸

  10. Y-Lan Nguyen-The says:

    ça me parle bien, merci pour cet article super intéressant !

    1. JeanneOO says:

      Ravie que le thème abordé vous intéresse. Merci pour le commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *