12 astuces pour faciliter le quotidien de votre enfant hyperactif

Il est midi. Les branches des arbres virevoltent de ci, de là, au gré du vent. J’observe avec délectation ce ballet qu’offre la nature, assise autour de la table du salon. Les effluves alléchantes d’un plat mijoté avec amour chatouillent mes narines. Les enfants mangent goulument. Mon neveu, hyperactif, débordant d’énergie, ne parvient pas à tenir en place. Il se lève de table à plusieurs reprises, court dans le salon, remue sans cesse, et saute d’un endroit à l’autre avec une vivacité débordante. En l’observant, je me dis en mon for intérieur que j’aimerais tant l’aider à gérer son hyperactivité, qui se répercute dans son quotidien, autant à la maison qu’à l’école.

C’est dans cette perspective que je décide d’amorcer un cheminement personnel pour mieux comprendre l’hyperactivité et ses implications. Mon but est simple : partager le fruit de mes recherches et lectures avec d’autres parents qui cherchent des moyens d’accompagner, d’aider et de faciliter le quotidien de leurs enfants hyperactifs.

Concrètement, comment peut-on faciliter le quotidien de nos merveilleux loupiots hyperactifs? Voici 12 astuces.

🌈  Féliciter les bons comportements

Souvent réprimandés, les enfants hyperactifs ont tendance à avoir une faible estime d’eux – mêmes. Les féliciter et les encourager lorsqu’ils se comportent bien contribue à les valoriser et les aide à retrouver une meilleure image d’eux – mêmes.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment bien vivre sa parentalité quand on est hypersensible

🌈 Des consignes claires et précises

Donner des consignes brèves et précises, à l’affirmatif, offre un cadre structuré à l’enfant hyperactif. Il est préférable de ne donner qu’une seule consigne à la fois, en appuyant votre demande par une gestuelle corporelle spécifique (se mettre à sa hauteur, vous regarder l’un l’autre dans les yeux, poser délicatement votre main sur son épaule ou sa main). Vous vous assurerez ainsi d’avoir toute son attention. Vous pouvez ensuite lui demander de répéter la consigne.

🌈 Repères visuels

A la maison, pourquoi ne pas afficher des supports visuels, aux endroits stratégiques, pour l’aider à se souvenir de ce qu’il doit faire. Des images représentant les consignes, des flèches, des autocollants, des check-lists aux couleurs vives. Tout cela facilitera son quotidien et lui offrira des repères concrets.

🌈 Alternatives en cas d’interdiction

Lorsqu’une interdiction est nécessaire, il est bénéfique de proposer une solution alternative. Imaginons que Théo, plein d’enthousiasme, exprime son envie de jouer au ballon en plein milieu de la réunion de famille chez tata Yvette. Pour éviter qu’il ne casse un objet ou dérange le cours de la réunion, on peut lui expliquer qu’il ne peut pas jouer à l’intérieur. Mais pour répondre à son besoin d’activité, on lui propose de jouer dans le jardin, où il pourra s’amuser en toute sécurité. Cette approche constructive permet d’éviter la frustration et le conflit.

🌈 Prévoir des moments privilégiés avec votre enfant

Des moments privilégiés planifiés au cours de la journée peuvent contribuer à renforcer vos liens d’attachement et la confiance de votre loulou hyperactif : balades dans la nature, activités créatives, lectures partagées, jeux, etc…

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Déployez le plein potentiel de votre enfant grâce à la méthode Montessori
woman and baby sitting on white sofa
Photo de Paige Cody

🌈 Préparation aux changements

Lors d’un changement dans ses habitudes, le fait de prévenir votre enfant à l’avance réduira son anxiété et lui offrira un sentiment de contrôle sur son environnement.

🌈 Aménagement d’un espace calme

Créer un petit coin apaisant où votre enfant peut se retirer pour retrouver son calme en cas de besoin est intéressant. Un simple tapis et un joli coussin douillet dans un coin de la maison peut servir de refuge pour lui permettre de se détendre.

🌈 Optimiser l’environnement d’étude

Compte tenu de ses difficultés à rester concentré pendant de longs moments, comment pouvons -nous aider un enfant hyperactif à être efficace dans ses activités scolaires? Tout d’abord, il convient de réduire tout risque de distraction. L’idéal est de l’aider à travailler sur un bureau minimaliste. Donc, peu d’objets sur le bureau, des couleurs neutres tout autour, pas d’appareils électroniques sauf si leur présence est indispensable. Ensuite, vous pouvez décomposer les tâches et fractionner le temps en fonction des capacités d’attention de votre enfant. Le fait de découper ses horaires l’aidera à se repérer dans le temps.

🌈 Gestion du sommeil

La qualité du sommeil est essentielle. Créer un environnement calme, en évitant la surstimulation, contribuera à assurer un sommeil suffisant et réparateur pour votre enfant hyperactif.

Child Sleeping with Toy
Photo de RDNE Stock project

🌈 L’alimentation

Une étude américaine publiée dans The Lancet en novembre 2007 a mis en évidence l’impact négatif des colorants (tels que E102, E104, E110, E122, E124, et E129), ainsi que du conservateur benzoate de sodium (E211), sur l’aggravation des symptômes de TDAH. Ces colorants et conservateurs sont présents dans les sucreries, sodas, glaces, et confitures. C’est pourquoi, il est conseillé de consommer moins de sucres rapides, tout en privilégiant les sucres lents dans le cadre de l’alimentation de votre trésor.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment aider votre adolescent à atteindre ses objectifs

🌈 Consulter un thérapeute professionnel

Un thérapeute professionnel vous apportera du soutien et un suivi adapté à votre enfant hyperactif. Il vous offrira des stratégies personnalisées pour mieux faire face aux défis rencontrés.

En complément, vous pouvez aussi vous rapprocher d’associations qui aident les familles, adultes et enfants concernés par le Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité (TDAH), comme l’association HyperSupers TDAH France.

🌈 Adopter une approche Montessori

Explorer des méthodes éducatives alternatives telles que la méthode Montessori peut s’avérer bénéfique pour l’enfant hyperactif. Cette approche met l’accent sur l’autonomie et la concentration des enfants. En outre, la méthode Montessori préconise de proposer des activités adaptées aux  intérêts et à l’évolution de l’enfant, respectant ainsi son unicité. J’ai d’ailleurs écrit un article sur les avantages de cette méthode éducative, que vous pouvez lire en cliquant ici.

Toddler girl playing with wooden shapes of different size and pasta while trying to put biggest shape on
Photo de Tatiana Syrikova

En mettant en place ces différentes stratégies, les parents et les éducateurs peuvent contribuer significativement à l’amélioration du quotidien des enfants hyperactifs, en favorisant leur bien-être et leur épanouissement.

 

Si vous avez aimé l'article, sentez-vous libre de le partager :-)

Commentaires

  1. Virginie says:

    Je vais transmettre cet article aux mamans concernées par le sujet. J’en connais certaines ! Tes conseils sont clairs et simples. J’approuve à 100% tes conseils en aménagement. En effet l’environnement a un impact sur le comportement des enfants qui y sont sensibles.

  2. Merci pour cet article. Ma fille est hyperactive et l’astuce que je suis de très près c’est son sommeil. Pas d’écran avant de dormir, une chambre calme avec une lumière douce, et une petite lecture avant de tomber dans les bras de morphée.

    1. JeanneOO says:

      Merci Elise, pour ton partage d’expérience. Oui une routine apaisante pour un sommeil de qualité peut vraiment faire la différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *