« Comment aider mon enfant hyperactif », Dr Saiag, Bioulac et Bouvard

Chers parents,

Dans ma quête pour approfondir la compréhension de l’hyperactivité, j’ai parcouru avec intérêt les pages du livre « Comment aider mon enfant hyperactif » des Dr Saiag, Dr Bioulac et Pr Bouvard. Rédigé par trois experts en psychopathologie et psychiatrie spécialisés dans l’enfance et l’adolescence, ce livre offre une approche clinique pour rétablir l’équilibre, tant chez l’enfant hyperactif que dans sa famille. En voici le résumé.

toddler wearing black jacket
Photo de Sander Weeteling

✨ Décrypter l’hyperactivité pour aider mon enfant hyperactif

🌈Les 3 principales caractéristiques de l’hyperactivité

Le livre débute en exposant les trois principales caractéristiques de l’hyperactivité :

  • Hyperactivité. L’enfant démontre une activité débordante en se déplaçant constamment, en remuant sans cesse et en ayant du mal à rester en place, même dans des situations qui requièrent du calme.
  • Impulsivité. Cette impulsivité se traduit par des difficultés à attendre son tour, une impatience marquée et la propension à prendre des risques mettant en jeu sa sécurité.
  • Déficit attentionnel. L’enfant rencontre des obstacles pour achever une tâche entamée, perd fréquemment ses affaires et peut être facilement distrait, ce qui impacte sa capacité à se concentrer sur des activités plus longues.

🌈Les autres signes

À ces caractéristiques s’ajoutent d’autres signes :

  • Intolérance à la frustration. En effet, l’enfant hyperactif peut réagir de manière intense face à des situations frustrantes, et exprimer son mécontentement de manière marquée.
  • Sensibilité accrue. Cette sensibilité peut entraîner des réactions émotionnelles amplifiées.
  • Faible estime de soi. Les difficultés rencontrés quotidiennement peuvent contribuer à une estime de soi altérée, l’enfant développant une perception négative de lui-même.

🌈Les différents contextes

Les auteurs du livre « Comment aider mon enfant hyperactif » expliquent que l’impact de l’hyperactivité s’étend à différents contextes de la vie quotidienne de l’enfant.

  • À l’école. Les manifestations peuvent perturber la concentration en classe, influencer les relations avec les camarades d’école et affecter la participation aux activités scolaires.
  • À la maison. Les effets se ressentent également dans le cadre familial. Cela rend difficile le maintien de routines quotidiennes.
  • Pendant les activités extrascolaires. Les manifestations d’hyperactivité peuvent également influencer la participation de l’enfant à des activités en dehors de l’école.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 3 livres qui ont changé ma vie
woman in white tank top and blue denim shorts jumping on beach during daytime
Photo de Vultar Bahr

✨ Un diagnostic complexe pour aider mon enfant hyperactif

Dans la deuxième partie de leur ouvrage, les auteurs détaillent le processus de diagnostic de l’hyperactivité, et soulignent son caractère multifacettes. Les différentes étapes de ce processus visent à obtenir une compréhension approfondie des défis auxquels l’enfant est confronté. Voici les étapes que suivent ces professionnels pour établir un diagnostic.

🌈 Entretien approfondi 

  • Des entretiens approfondis sont effectués avec les parents et l’enfant pour recueillir un maximum d’informations sur les comportements, les antécédents et les expériences de vie de l’enfant. L’implication des enseignants complète cette approche. Selon les auteurs, ces trois sources d’information (parents, enfant, enseignants) sont essentielles pour un diagnostic précis du trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité (TDAH). Ils soulignent également que dans le parcours de diagnostic, les médecins prennent en compte plusieurs éléments : l’intensité, la fréquence, l’association des symptômes entre eux, leur manifestation dans diverses situations, leur persistance dans le temps et leur impact sur la vie quotidienne de l’enfant.

🌈Évaluation à l’aide d’échelles 

  • Dans le cadre du diagnostic, nous apprenons que les thérapeutes utilisent des échelles spécifiques, notamment les échelles de Conners. Ces questionnaires, destinés aux parents, aux enseignants et à tout observateur de l’enfant, décrivent des comportements tels que rêverie, peur des nouvelles situations, comportements explosifs, etc. L’observateur doit ensuite évaluer ces comportements en plaçant des croix dans les colonnes appropriées.

🌈 Bilans complémentaires

  • Les bilans psychologique, orthophonique et psychomoteur sont préconisés pour évaluer les domaines cognitifs, linguistiques et moteurs de l’enfant. Ces évaluations complémentaires fournissent une vision holistique des besoins de l’enfant.

🌈Les troubles associés

  • Les auteurs insistent sur l’importance de prendre en compte d’éventuels troubles associés à l’hyperactivité. En effet, certains enfants ont également des troubles de l’apprentissage ou des problèmes émotionnels et comportementaux. En outre, il est crucial de différencier l’hyperactivité d’autres diagnostics potentiels tels que la simple turbulence, la prise de certains médicaments, ou encore l’épilepsie.

Suivre ces différentes étapes vise à établir un diagnostic précis. De plus, cela permet de mettre en place des approches d’accompagnement et de soutien adaptées aux besoins spécifiques de l’enfant.  Et ce, sous la supervision de professionnels spécialisés.

two women sitting beside table and talking
Photo de Christina @ wocintechchat.com

✨ Accompagner au quotidien mon enfant hyperactif

Pour soutenir les enfants hyperactifs dans leur quotidien, les auteurs du livre « Comment aider mon enfant hyperactif » recommandent une approche bienveillante et proactive.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Mon défi : lire 1 livre par mois pendant 6 mois

🌈Observation et compréhension 

  • Selon eux, il est essentiel d’observer attentivement les comportements difficiles de l’enfant pour mieux comprendre les difficultés auxquelles il fait face. Cette compréhension approfondie constitue une base indispensable pour mettre en place des stratégies d’accompagnement adaptées.

🌈Valoriser les comportements adaptés

  • Au lieu de se concentrer sur les comportements inadaptés, les parents, enseignants et éducateurs sont encouragés à récompenser activement les moments où l’enfant adopte des comportements adaptés.

🌈Féliciter et encourager

  • Reconnaître les moments agréables et féliciter l’enfant pour ses efforts contribuent à renforcer sa confiance en lui.

Cette approche bienveillante a pour objectif de créer un environnement propice à l’épanouissement de l’enfant. De plus, elle encourage des interactions positives et renforce la relation parent – enfant. Enfin, adopter ces pratiques peut non seulement améliorer le bien-être de l’enfant hyperactif mais également contribuer à une dynamique familiale plus harmonieuse.

Man Carrying his Son over the Shoulders
Photo de Hannah Nelson

✨ Le programme de Barkley pour aider mon enfant hyperactif

Si vous avez aimé l'article, sentez-vous libre de le partager :-)

Commentaires

  1. Merci pour cet article éclairant. Ce qui m’a particulièrement touchée, c’est la discussion sur la sensibilité accrue et la faible estime de soi chez les enfants hyperactifs. Je retrouve cela chez ma fille. Ils ont besoin d’une approche empathique et patiente. Leur combat quotidien pour s’adapter à un monde qui ne s’aligne pas toujours avec leurs besoins est à la fois inspirant et déchirant.

  2. patricia says:

    Ton article synthétise le livre de manière accessible, offrant des clés pour comprendre et soutenir les enfants hyperactifs. Et comme tu dis si bien « parentalité est une aventure extraordinaire »

  3. Olivia says:

    Merci de cet article qui est très éclairant sur la façon d’aider un enfant hyperactif.

  4. Dieter says:

    Je tiens à vous remercier chaleureusement pour cet article extrêmement informatif sur la manière d’aider un enfant hyperactif. Votre engagement à fournir des informations précieuses pour les parents et les éducateurs est évident à travers cet article.

    J’ai particulièrement apprécié la manière dont vous avez abordé ce sujet complexe avec empathie et compréhension. Votre explication des symptômes de l’hyperactivité et des troubles associés était claire et instructive. Cela aidera les lecteurs à mieux comprendre les défis auxquels sont confrontés les enfants hyperactifs.

    Les stratégies et les conseils que vous avez partagés pour aider ces enfants à gérer leur hyperactivité étaient pratiques et utiles. J’ai trouvé les exemples concrets très pertinents, et cela a rendu l’article encore plus précieux.

    La référence aux spécialistes renommés dans le domaine de l’hyperactivité, tels que le Dr Saiag-Bioulac et le Dr Bouvard, a ajouté de la crédibilité à l’article et montré que vous vous appuyez sur des sources fiables.

    En outre, l’inclusion de liens vers d’autres ressources et lectures complémentaires était une excellente idée pour ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances.

    En tant que parent ou éducateur, il est rassurant de savoir qu’il existe des ressources comme la vôtre pour nous guider dans la compréhension et le soutien des enfants hyperactifs.

    Merci encore pour votre engagement envers cette cause et pour la qualité de votre contenu. Continuez votre excellent travail !

    1. JeanneOO says:

      Merci pour votre commentaire encourageant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *