Comment gérer les conseils parentaux non sollicités?

L’arrivée d’un nouveau-né est une période remplie d’excitation et de bonheur. Mais elle peut également être accompagnée d’une avalanche de conseils de la part de l’entourage. Les membres de la famille, les amis ou même des étrangers bien intentionnés : chacun semble avoir son propre avis sur la meilleure façon d’élever un enfant. Alors que ces conseils peuvent être donnés avec les meilleures intentions du monde, les entendre alors que vous ne les avez pas sollicité est parfois difficile à gérer pour les parents débutants. Alors face à cela, comment éviter le stress, la confusion et même le conflit avec son entourage? Dans cet article, nous allons explorer diverses stratégies pour comprendre et filtrer ces conseils. Le but est de vous permettre de prendre des décisions éclairées et de vous aider à avoir confiance en vos propres capacités en tant que nouveaux parents.

🌠Comprendre les motivations derrière les conseils non sollicités

🌈 Conseils basés sur l’expérience personnelle

Chaque personne traverse sa propre trajectoire de vie, avec ses succès et ses échecs. De de fait, les conseils prodigués sont souvent le reflet de sa propre expérience personnelle

Par exemple, les mamans ou papas qui ont été confrontés à des difficultés telles que des problèmes de sommeil ou de coliques, vont être plus enclins à partager des conseils basés sur ce qu’ils ont appris de leurs propres luttes et réussites. Ceux, en revanche, qui ont eu une expérience relativement lisse vont vouloir offrir des conseils basés sur ce qui a bien fonctionné pour eux, même si cela peut ne pas être pertinent pour votre situation.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Créer votre vie de rêve sans délaisser votre vie de famille
baby's gray knit hat
Photo de Minnie Zhou

🌈 Conseils basés sur les croyances culturelles

Les conseils que vos proches peuvent vous prodiguer sont parfois façonnés par des croyances culturelles transmises de génération en génération. Ce que certaines personnes considèrent comme « normal » ou « correct » en matière de parentalité peut être enraciné dans les traditions familiales ou les attentes culturelles. Par exemple, le partage du lit avec un enfant, également connu sous le nom de cododo, est largement adopté dans diverses cultures à travers le monde, notamment au Japon, en Suède, en Chine et dans plusieurs régions d’Afrique. Cependant, cette pratique est moins courante en Occident.

Comprendre ces différences culturelles peut vous aider à contextualiser les conseils que vous recevrez.

Bébé qui dort sur le dos de son papa

🌈 Conseils basés sur les peurs et les préoccupations individuelles

Les conseils donnés à un parent d’un nouveau-né peuvent aussi être motivés par le désir de protéger l’enfant contre des dangers. Par exemple, un parent qui a vécu une expérience traumatisante avec un accident domestique sera plus enclin à recommander des mesures de sécurité supplémentaires, même si cela semble excessif pour vous.

🌠 Établir des limites de manière respectueuse

Si le fait de recevoir des conseils non sollicités sur vos choix parentaux vous dérange, pourquoi ne pas établir des limites de manière respectueuse? Il s’agira d’exprimer clairement vos choix en tant que parents tout en respectant les opinions et les conseils offerts par vos proches. Voici comment vous pouvez procéder.

🌈 Ecoute active

Lorsque vous discutez avec vos proches, prenez le temps de vraiment écouter ce qu’ils ont à dire. Cela implique de poser des questions pour clarifier leur point de vue. De réfléchir à ce qu’ils disent. De montrer de l’empathie envers leurs opinions, même si vous ne les partagez pas. Cela montre que vous les respectez et que vous êtes ouvert à entendre ce qu’ils ont à dire.

🌈 Exprimer vos besoins et préférences avec assurance

Une fois que vous avez écouté les opinions de vos proches, je vous conseille d’exprimer clairement vos propres besoins et préférences avec assurance. Pour cela, vous pouvez utiliser des phrases telles que « Je ressens que… » ou « Je préférerais que… » pour communiquer vos sentiments de manière non accusatrice. N’hésitez pas à utiliser les techniques de la Communication Non Violente, dont je vous parle dans cet article.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment la Pleine Conscience peut transformer positivement votre parentalité?

L’idée est de trouver un équilibre entre un ton ferme mais en même temps amical. Par exemple : « Nous avons décidé d’adopter une approche différente pour cette situation, mais nous apprécions vos conseils. ». Ou encore : « Je comprends que vous recommandiez cela, mais nous avons choisi de faire les choses différemment. »

🌈 Montrer de la gratitude

En remerciant vos proches pour leurs conseils et leur intérêt pour votre famille, vous leur montrez que vous appréciez leur soutien, même si vous choisissez de suivre une approche différente. Par exemple, une phrase comme : « Nous sommes reconnaissants pour vos conseils et votre soutien, même si nous avons décidé de faire les choses différemment. », est intéressante.

person holding white and black i am a good day card
Photo de Nathan Dumlao

🌠 S’appuyer sur des sources fiables

Pour prendre des décisions parentales éclairées face aux nombreux conseils non sollicités que vous serez amenés à recevoir en devenant parent, je vous conseille de vous appuyer sur des sources fiables.

🌈 Professionnels de la santé

Les pédiatres, les sages-femmes, les infirmières et d’autres professionnels de la santé sont une source d’informations et de conseils sur la santé et le bien-être de votre enfant. Ils peuvent répondre à vos questions, vous fournir des conseils personnalisés et vous orienter vers des ressources supplémentaires si nécessaire.

woman in white button up long sleeve shirt holding white card
Source : Unsplash

🌈 Livres spécialisés

Il existe de nombreux livres spécialisés écrits par des experts dans le domaine de la parentalité.

Ceux-ci couvrent une variété de sujets tels que l’allaitement, le sommeil de bébé, le développement de l’enfant, et bien plus encore. Ces livres sont souvent basés sur des données probantes et peuvent fournir des informations utiles pour vous aider à prendre des décisions éclairées en tant que parent débutant.

 🌠 Trouver un réseau de soutien positif

Trouver un réseau de soutien positif  permet aux jeunes parents de se sentir soutenus, compris et encouragés dans leur rôle parental. Voici comment vous pouvez trouver un tel réseau.

🌈 Rejoindre des groupes de soutien pour les parents

Les groupes de soutien pour les parents sont des espaces où vous pouvez partager vos expériences, poser des questions et obtenir des conseils positifs de la part d’autres parents qui traversent des situations similaires. Que ce soit en personne ou en ligne, ces groupes offrent un soutien émotionnel et peuvent vous aider à vous sentir moins seul dans votre parcours parental.

Top view of faceless friends in different clothes stacking hands together while standing on wooden floor indoor on sunny day
Photo d’Andrea Piacquadio

🌈 Participer à des cours ou des ateliers pour les parents

De nombreux centres communautaires, associations ou professionnels de la santé proposent des cours et des ateliers spécialement conçus pour les parents. Ces sessions peuvent couvrir une variété de sujets allant de l’allaitement maternel à la parentalité positive en passant par la gestion du sommeil de bébé. Participer à ces programmes vous permet non seulement d’acquérir de nouvelles compétences et connaissances, mais aussi de rencontrer d’autres parents et de renforcer votre réseau de soutien.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 3 soft skills indispensables à cultiver dès l'enfance

🌈 Chercher des amis ou des membres de la famille qui soutiennent vos choix

Identifiez les amis proches ou les membres de la famille qui partagent vos valeurs parentales et qui vous soutiennent dans vos décisions. Ces personnes peuvent vous offrir un soutien en vous écoutant, en vous encourageant et en vous donnant des conseils positifs lorsque vous en avez besoin. N’hésitez pas à partager vos préoccupations avec eux et à solliciter leur soutien lorsque vous en avez besoin.

🌈 Utiliser les ressources en ligne

En plus des groupes de soutien locaux, il existe de nombreuses communautés en ligne dédiées aux parents où vous pouvez trouver du soutien et des conseils positifs. Des forums de discussion, des groupes Facebook, des blogs et des sites web spécialisés sont autant de ressources précieuses où vous pouvez trouver du soutien, des informations et des encouragements de la part d’autres parents.

En parlant de blog, cet article participe à l’événement inter-blogueurs “parent débutant, tout ce que vous voudriez savoir ” organisé par Dominique du Blog Défi de Parent.  L’objectif de ce blog est de booster le bien-être parents-bébé-enfant. Mes 2 articles préférés sont : 5 astuces pour prendre soin de soi aussi en etant parent et « Vos super pouvoirs de parent ».

🌠 Apprendre à faire confiance à votre instinct

Vous êtes la mieux placée pour connaître votre enfant. Qui a porté cette merveille pendant 9 mois? Ressenti ses premiers mouvements, et ses premiers coups de pied? Partagé une connexion si profonde, que même les mots ne peuvent pas décrire? Qui répond à ses pleurs, à ses cris, avec tendresse et amour? C’est bel et bien vous, chère maman. Vous avez passé du temps avec votre bébé, observé ses comportements, ses besoins et ses réactions. Vous connaissez mieux votre enfant que quiconque, et êtes donc la  mieux placée pour prendre des décisions qui le concernent. Alors faites-vous confiance. Ecoutez votre instinct. Que ce soit en matière de santé, de bien-être émotionnel ou de développement, votre intuition peut vous aider à choisir ce qui est le mieux pour votre loupiot. Même lorsque vous êtes confrontée à des conseils excessifs de l’entourage ou à des opinions divergentes.

Faire confiance à votre intuition ne signifie pas ignorer les conseils ou les informations utiles que vous pouvez recevoir de professionnels de la santé ou d’autres sources fiables. Cela signifie plutôt que vous pouvez utiliser ces informations comme des guides supplémentaires pour prendre des décisions éclairées, tout en gardant à l’esprit ce que vous ressentez être juste pour votre enfant.

Silhouette Photo of a Mother Carrying Her Baby at Beach during Golden Hour
Photo de Pixabay

🌠 Conclusion

En fin de compte, vos proches cherchent souvent à vous aider en partageant ce qu’ils pensent être le mieux pour vous et votre enfant. Leurs conseils peuvent être une expression de leur amour et de leur engagement envers votre bien-être familial.

Et ce, même si ces conseils semblent parfois excessifs ou non sollicités. Reconnaître cette bienveillance sous-jacente peut vous aider à aborder les différences d’opinion avec compassion et respect. Tout en restant fidèles à vos propres convictions parentales.

Prenez soin de vous et de vos loulous. 🌸

Si vous avez aimé l'article, sentez-vous libre de le partager :-)

Commentaires

  1. DENIS says:

    Pour les nouveaux-nés comme pour tout, il y a des modes. J’en veux pour preuve les conseils concernant le sommeil des nouveaux-nés : selon les époques, il fallait impérativement les coucher sur le dos, ou sur le ventre, ou sur le côté… toutes les autres méthodes étant mauvaises, voire dangereuses ! Et même les professionnels (notamment les moins expérimentés) donnent des conseils pérempotoires.
    Je crois que dans ce domaine, c’est l’expérience qui prime… ce dont manquent précisément jes jeunes parents ! 😉

    1. JeanneOO says:

      C’est vrai, les recommandations ont constamment évolué. Merci pour ton partage

  2. S’il y a un domaine où les avis sont tranchés, c’est bien celui des nouveaux-nés ! Et comme en plus c’est le sujet le plus important (pour ne pas dire vital 😉 ) de toute notre existence, il s’agit de ne pas froisser les susceptibilités !
    Merci pour ton article qui permet de relativiser et de bien se positionner !

    1. JeanneOO says:

      Je t’en prie! Effectivement, c’est un sujet important et qui suscite des opinions parfois diverses. Merci pour ton retour

  3. Oxana says:

    J’ai beaucoup aimé ton analyse de la motivation pour les conseils, c’est toujours intéressant de savoir et de prendre en compte de quel fait ils ont été provoqués, quelles sont leurs origines et leur véritable attention… de nous protéger ? De manifester la connaissance d’une personne, de faciliter nos choix ? D’améliorer la situation ?
    Leur analyse nous permet de prendre en compte leur nécessité et de les adopter à notre situation personnelle. Je suis complètement d’accord avec toi que le plus souvent il faut suivre notre propre instinct. Chaque bébé est individuel, avec ses propres «caractéristiques techniques», plus nous étudions son «mode de fonctionnement», plus il devient facile de trouver des solutions adoptées à ses besoins spécifiques.
    Merci beaucoup pour cet article complet

    1. JeanneOO says:

      Avec plaisir. Oui, comprendre l’origine des conseils peut nous aider à ne pas surréagir et à les adapter à notre propre situation. Suivre notre instinct tout en observant attentivement notre bébé peut être la clé pour répondre à ses besoins individuels. Merci pour tes réflexions!

  4. Dominique says:

    Merci infiniment pour ta participation et pour ton article qui donne des pistes aux parents débutants dans sur le chemin de la parentalité

    1. JeanneOO says:

      Ça a été une joie de participer à ce carnaval d’articles et de contribuer à aider des futurs et jeunes parents dans ce merveilleux parcours qu’est la parentalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *